Luxury Bespoke Tables

« Eclisse » est née de l’envie précise de créer des espaces magiques où l'énergie circule comme à l’occasion de ces phénomènes spéciaux qui ont toujours émerveillé l'homme, et qu’on appelle « éclipses ». Des lieux d’émerveillement où l'œil ne se lasse jamais d’observer. Une séquence, une superposition, un effacement de formes circulaires adoucies par la forme organique irrégulière du cristal, par le dessin fluide de l’inconsistance céleste et par des bases métalliques, hautes ou basses, pleines ou vides. Un mélange de matières, du verre au métal perforé, des tables courbes aux lignes lunaires.
Une collection composée de 9 tables, chacune en 4 versions : « Azimuth, Saros, Apogeo, Prominence », et de trois paravents qui donnent vie à la ligne « Eclissarsi ».
Des tables hautes et des tables basses conçues pour se dilater et se multiplier dans l’espace, vers l'infini : c’est la réponse d’UNICA au désir précis de recréer cette suggestion que seul un événement spécial peut susciter chez celui qui observe. La magie d’une éclipse où l’alternance d’ombre et de lumière peut se fondre indépendamment du lieu et de l’époque.

Lumière et ténèbres dans le temps de l’homme et songe et magie et vœux pour un enfant qui naît, pour une bataille à gagner et des divinités auxquelles confier notre destin et découverte et géométrie qui marquent l’art dont l’homme est l’interprète et couleur qui danse dans le ciel boréal. Nul ne connaît le début, mais nous savons que la beauté, l’harmonie, les lois complexes qui régissent la nature sont les deux chandelles, le Soleil et la Lune, passionnelles et romantiques qui chaque matin suscitent nos espoirs et qui alimentent l’imagination chaque nuit. De temps en temps, en jouant avec la Terre, elles déclenchent un scénario différent : les éclipses. Les yeux levés, un peu craintifs, comme des enfants nous suivons leur poursuite, leur superposition, leur effacement. D’anciennes peurs refont surface, nous attendons toujours des réponses, des mots. L’attente a le battement du cœur. Inutile de penser à une leçon de physique, cette nuit le ciel ne raconte que des fables. Une fois la partie terminée, sur le terrain de jeu, les boules roulent ailleurs, nous sourions heureux. Pour tous la Lumière revient. (Cit. Nenè)